Black Jack : histoire d’un jeu populaire

Sabot, bûche, croupier, spots,… ces mots vous disent quelque chose ? Le Black Jack est un jeu de cartes très populaire qui a fait son entrée dans les casinos au XVIIIe siècle. D’origine française et alors appelé « Vingt-et-un », le Black Jack s’est complexifié et internationalisé.

Des origines controversées

Si certains historiens s’accordent à dire que le « Vingt-et-un » est à l’origine du Black Jack moderne, d’autres pourraient croire que son ancêtre est plus lointain encore. C’est ainsi que dans l’Italie du XVe siècle, le « Trente-et-un » fut pour la première fois mentionné dans un sermon qui condamnait les jeux de hasard. Le but était simple : réunir une main qui s’approche le plus d’un score de 31 points.

Un autre jeu serait, lui aussi, à l’origine du célèbre jeu de cartes. Il s’agit du « Sept-et-demi », créé en Italie au XVIIe siècle et introduisant la règle du brûlage si les participants dépassaient le score de sept points et demi.

Mais le premier jeu à accepter que les As comptent pour 1 ou 11 points, et ainsi se situer au plus près des règles du Black Jack moderne, est incontestablement le « Vingt-et-un ». Selon certains historiens, il s’agit d’un descendant du « Trente-et-un », dont le score final a été diminué afin que la partie se déroule plus rapidement encore.

Aux origines du nom

Après avoir gagné en notoriété en France lors des fêtes privées de la Dame du Bary (maîtresse du roi Louis XV) ou même de Napoléon, le « Vingt-et-un » s’exporta aux Etats-Unis à la fin du XIXe siècle. Le nom fut alors américanisé et appelé « Twenty-one ».

Le jeu étant particulièrement apprécié dans les soirées mondaines, il fut introduit dans les casinos américains en 1931. A cette époque, on présenta une nouvelle règle afin de complexifier la partie : si vous disposiez d’un As de pique et d’un Valet de pique dans votre première main, vous pouviez gagner automatiquement le jeu. En anglais, le valet est nommé « Jack of Spade » et devient alors la carte la plus importante du jeu, d’où la nouvelle appellation : « Black Jack ». Ainsi rebaptisé, il continua son ascension dans les hautes sphères des jeux de hasard, jusqu’à devenir ultra populaire.

Le Black Jack moderne

« Beat the dealer », vous connaissez ? Il s’agit du livre d’Edward O. Thorp, publié en 1962. Cet ouvrage marqua un tournant dans l’histoire du Black Jack car il mit en exergue le fait que vous pouviez gagner en comptant les cartes. Le mathématicien de génie donna des astuces qui montraient qu’il était en fait très simple de remporter la mise.

Le livre de Thorp entraîna la modification des règles du Black Jack, afin que le jeu ne soit pas aussi facile. Les joueurs boycottèrent alors les casinos pour protester contre le durcissement des règles du jeu. De nouvelles techniques furent introduites afin que chacun puisse s’y retrouver : et les organisateurs du Black Jack, pour que la banque ne soit pas trop facile à atteindre, et les joueurs qui pouvaient ainsi continuer de tenter de gagner le jackpot.

Repoussez les limites du savoir sur les jeux de blackjack des casinos en ligne :